Agenda

FUTURE Days 2020 : Politiques publiques et sciences pour les territoires urbains

mercredi 2 et jeudi 3 décembre 2020

La communauté scientifique est sollicitée par les grands défis et les agendas du développement durable et tout particulièrement pour ce qui concerne les villes. Des rapports internationaux récents interpellent tout particulièrement la recherche urbaine: “Science and the Future of cities”, Nature Sustainability, 2018; “Global Research and Action Agenda on Cities and Climate Change Sciences”, 2018; “The Future is Now: Science for Achieving Sustainable Development”, UNO, 2019, etc.

Ces défis appellent une production de connaissances innovantes voire de rupture, adossée à une vision des transformations urbaines en cours et à venir. La communauté scientifique, les acteurs institutionnels et les acteurs socio-économiques doivent partager cette volonté de faire émerger un changement de paradigme dans la manière de penser, et résoudre, les défis urbains.

FUTURE Days, l’événement annuel sur la Ville de Demain, mettra en débat en 2020 les résultats et connaissances récentes de la recherche et de l’innovation en éclairant les choix techniques, paradigmatiques et politiques qui jalonnent tous les domaines d’intervention des politiques publiques mises en œuvre dans les villes. Les transitions technologiques comme les persistances humaines nous interpellent. A cet égard, jamais la connexion entre les sciences dites dures et les sciences économiques et sociales n’a été rendue autant nécessaire.

Porté par l’Université Gustave Eiffel, FUTURE Days se déroule cette année du 2 au 3 décembre 2020. Cette manifestation accueille des chercheurs de toutes les disciplines, des responsables de collectivités territoriales et des entreprises, qui veulent mettre en commun, comparer leurs expériences, voire s’enrichir d’éclairages internationaux. Les Tous partagent leurs motivations, leurs solutions et leurs interrogations sur la pertinence des choix et sur les modalités de mise en œuvre opérationnelle.

Une partie des FUTURE Days sera organisée autour de sessions construites sur la base des contributions reçues. Les politiques publiques mises en œuvre dans les villes couvrent de vastes domaines, comme le transport, la mobilité, le logement, la construction, l’aménagement, la gestion des ressources et les services associés (déchets, eau, énergie), la culture, l’architecture, l’éducation, le développement économique, le développement social. De nombreuses disciplines sont convoquées, la science des matériaux, la physique, le numérique, l’écologie, les géociences, l’économie, le génie civil, la psychologie, la logistique, les arts, les humanités, la sociologie, les mathématiques, etc.

Les propositions s’articuleront autour de 3 axes :

Débats techniques, paradigmatiques et politiques autour de l’action publique urbaine

Pour répondre aux enjeux climatiques, énergétiques et sociétaux, les politiques sectorielles qui s’appliquent aux espaces urbains doivent poser un grand nombre de choix techniques et méthodologiques portant sur les matériaux, la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance des bâtiments, des infrastructures, des réseaux, des aménagements urbains, et intégrant des préoccupations économiques, environnementales, de sûreté/sécurité, de résilience et circularité des systèmes urbains. Cela nécessite de produire des connaissances, des outils, des méthodes. Ces politiques sectorielles sont aussi le résultat de choix paradigmatiques, tenant par exemple au modèle de développement souhaité. Quels sont les débats en cours autour de ces techniques ? Quelles sont les innovations en cours ou à venir ? Vers où se tourner pour faire apparaître les nouvelles connaissances qui nous feront progresser en « urbanité » ? Comment prendre en compte les nouveaux enjeux urbains de la mobilité, de l’adaptation au changement climatique, aux productions décentralisée d’énergie… ? Au-delà, les propositions pourront mettre en lumière les conditions de sélection de ces choix techniques et paradigmatiques et leur mise à l’agenda politique.

Mise en œuvre des politiques publiques urbaines

Il s’agit dans ce second axe de mettre en discussion les modalités de mise en œuvre des politiques publiques sectorielles urbaines : quelle pertinence des différents leviers d’intervention ? Quelle réalité et quelles modalités des coopérations entre les acteurs ? Quelles évolutions en cours dans les modalités de mise en œuvre en lien avec la diversité croissante des acteurs concernés, tant en nombre qu’en nature ? Quels enseignements tirer des schémas de gouvernance dite « hybride » ? Quelle réalité, quels enjeux et modalités de la participation citoyenne ? Quelle place faire à la « donnée » dans la gouvernance ? Quels enjeux en termes de compétences et de budget ? La question des échelles d’intervention est également centrale, depuis l’échelon local jusque l’échelon national voire international. Finalement, la réalité de politiques urbaines encore segmentées ne doit pas décourager la réflexion sur les enjeux et les modalités d’un décloisonnement à réinventer.

Évaluation des politiques publiques urbaines

Les politiques urbaines ont fait l’objet de nombreuses évaluations sectorielles depuis une dizaine d’années. Quels enseignements en tirer sur les impacts économiques, sociaux, environnementaux mais aussi en termes de sûreté et sécurité des choix réalisés ? Quels outils et méthodes d’évaluation peuvent être développés? Que peuvent apporter les progrès dans le numérique sur la collecte d’informations et de données? Comment considérer la question des échelles dans ces exercices d’évaluation (échelles spatiales, échelles temporelles) ? Comment incorporer les notions de risques et d’incertitudes ?

Les contributions autour de ces trois axes porteront indifféremment sur des exemples français, européens ou internationaux, la richesse du programme résidant dans la mise en relation des choix, des pratiques et des méthodes.

Grand Paris